Qu’est-ce qu’un herboriste ?

La phytothérapie est une très ancienne pratique de la médecine qui utilise des graines, des baies, des racines, des feuilles, de l’écorce ou les fleurs des plantes. La phytothérapie est parfois appelée phytomédecine, médecine botanique ou herboristerie. Même si cette déclinaison n’est pas adaptée au regard des diplômes et certifications exigés.

Un herboriste dans une herboristerieContrairement à la médecine orthodoxe (occidentale/moderne), la phytothérapie n’est pas seulement basée sur la science, mais a une forte composante de l’art. Il équilibre l’art et la science de la médecine.

Récemment, l’Organisation mondiale de la santé a estimé que 80% des personnes dans le monde comptent sur les médicaments à base de plantes pour certains problèmes de santé basiques. Dans des pays comme l’Allemagne et la Suisse, environ 600 à 700 médicaments à base de plantes disponibles, sont prescrits par environ 70% des médecins.

Les compétences de l’herboriste

Les compétences des herboristes ont été développées bien longtemps avant la médecine moderne qui s’appuie très largement sur l’avancée technologique.

L’herboriste doit être capable d’examiner la santé physique, mentale et spirituelle du patient pour interpréter son état de santé. Cela ne veut pas dire que les herboristes modernes n’utilisent pas la technologie. Bien sûr, ils le font, ils utilisent du matériel comme le stéthoscope, tensiomètre, etc… Ce qui n’est pas possible avec une herboristerie en ligne.

Un herboriste est également qualifié pour traiter certains problèmes de peau et de rhumatismes, car les plus sérieux ont approfondis leurs connaissances à ce sujet.

En bref, le traitement en complément par les plantes est un système valide, sûr et efficace de la médecine qui combine l’art et la science de la médecine et utilise des produits à base de plantes pour traiter les problèmes de santé de l’individu en complément d’un médecin traditionnel. L’herboriste ne pose pas de diagnostic, il accompagne ses clients dans une démarche de bien-être complémentaire mais, ne saurait remplacer des examens médicaux standards.

Quelle est la philosophie de l’herboriste ?

Le principe de base derrière la phytothérapie est que votre herboriste vous évaluera en tant que personne et non pas en tant que malade.

Cette simple différence marque plus de profondeur qu’il n’y paraît Cela signifie que le patient a développé un déséquilibre de son système organique qui se reflète physiquement et/ou mentalement dans l’affichage de certains symptômes et troubles psychologiques.

L’approche philosophique de l’herboriste est de considérer le patient comme une personne et d’examiner son état de santé dans le contexte de son histoire personnelle.

Par exemple, un patient peut présenter des maux de tête chroniques. L’approche orthodoxe serait de faire une série de tests pour exclure toutes les pathologies majeures et s’il n’y a pas de maladies majeures au travail, comme les tumeurs par exemple, la prescription sera tout simplement un soulagement de la douleur (par le paracétamol, anti-inflammatoires ou d’autres médicaments similaires).

L’approche de l’herboriste comprendra une évaluation physique complète du corps: son alignement, sa posture, ses vieilles blessures physiques, etc. Il évaluera les niveaux de stress d’un individu, les pressions exercées sur sa personne par les problèmes familiaux, professionnels etc. Un herboriste examinera également le régime alimentaire du client (à ne pas confondre avec patient, l’herboriste n’est pas médecin) et son style de vie. En outre, il posera des questions apparemment sans rapport, qui à première vue ne semblent pas pertinentes.

Ce type de consultation fournira à l’herboriste une vision globale de la personne : son individualité.

Les mélanges à base de plantes sont formulées spécifiquement et personnalisés pour cette personne.
En bref, un herboriste va « dépeindre un état global de santé » et employer le traitement par les plantes médicinales pour traiter les cas spécifiquement.

Qu’est-ce qu’un herboriste ?