Ce que vous devez savoir sur les huiles essentielles

Un ingrédient commun dans les produits naturels, les huiles essentielles, sont utilisées couramment par inhalation ou par application locale. Comme ces huiles sont facilement accessibles au public, de nombreuses personnes présument à tort qu’aucune connaissance ou formation particulière n’est nécessaire pour les utiliser. Malheureusement, il y en a beaucoup qui font cette erreur. Certains se sont renseignés un peu sur l’aromathérapie, ou par le biais d’un ami ou d’un fournisseur. Mais les huiles essentielles peuvent causer des problèmes si elles sont utilisées de manière incorrecte. Connaissez-vous vraiment ces puissantes plantes médicinales?

Que sont les huiles essentielles?

Les huiles essentielles sont des liquides fortement concentrés, extraits du végétal :

  • écorce
  • baies
  • fleurs
  • feuilles
  • racines
  • graines
  • brindilles

La méthode de fabrication la plus commune est la distillation par la vapeur, dans laquelle la vapeur pressurisée permet à l’huile d’apparaitre. Le mélange résultant d’huile et de vapeur est condensé de nouveau dans un liquide, et l’huile est finalement écumée.

Les plantes qui sont trop fragiles pour la distillation à la vapeur, comme le jasmin, la fleur d’oranger et la rose, sont extraites à l’aide de solvants. Les huiles créées par ce procédé sont appelées huile absolue et sont généralement utilisées dans les parfums et cosmétiques ou dans les diffuseurs car le résidu de solvant rend la plupart d’entre elles impropre à l’utilisation locale.

Une troisième méthode est l’extraction du dioxyde de carbone. Bien que ces huiles soient techniquement absolues, le dioxyde de carbone sous pression utilisé comme solvant ne laisse aucun résidu nocif et crée également une huile plus épaisse avec un arôme plus arrondi.

Enfin, les huiles essentielles pressées à froid sont celles qui ont été extraites de la croûte de fruits par broyage et pressurage.

Durée de conservation des huiles essentielles

La plupart des huiles essentielles n’ont pas une durée de conservation éternelle: les huiles d’agrumes perdront leur efficacité après environ six mois, tandis que la plupart des huiles florales dureront un an voire deux. Le cèdre, patchouli, santal, par exemple, deviennent plus efficaces avec l’âge. Vous pouvez mettre au réfrigérateur les huiles que vous n’utilisez pas souvent. C’est aussi une bonne idée de les ranger loin de la lumière du soleil, dans de petites bouteilles obstruées avec moins d’espace d’air.

Des prix variables selon la rareté et le nombre de plantes nécessaires

Goutte d'huile essentielleLa méthode de production affecte directement la qualité et le prix de ces huiles essentielles. Cela peut inclure la rareté de la plante, comment et où elle a été cultivée, combien de plantes sont nécessaires pour produire l’huile, et les normes de qualité du fabricant.

L’huile de rose véritable, par exemple, est extrêmement chère. C’est tout simplement parce qu’il faut environ 60 000 fleurs pour faire 28 grammes d’huile de rose. Cela équivaut à 30 roses pour une seule goutte! Si vous payez moins de 70 euros pour une bouteille de 5 ml d’huile de rose, elle est soit synthétique ou a été dilué avec une huile vectrice comme celle du jojoba. L’achat d’huile diluée est parfaitement acceptable si vous savez ce que vous achetez. Les fournisseurs de renom sont à même de savoir si leurs huiles sont déjà vendues diluées. Les fournisseurs moins connus peuvent vendre un mélange falsifié (par exemple, une petite quantité d’huile de rose mélangée avec de l’huile de géranium rose moins chère) et prétendre qu’elle est 100 pour cent d’huile de rose.

Il est également important de savoir que différentes variétés de la même plante peuvent avoir des usages différents. Par exemple, la lavande française à haute altitude est le plus souvent utilisée dans les produits de soins pour la peau, tandis que la lavande bulgare ou anglaise est utilisée dans les produits pour la toilette, les diffuseurs…

Même la même plante peut produire des huiles très différentes. Il est possible de croire que vous achetez de l’huile essentielle de gingembre fraiche alors qu’en fait le gingembre est séché. Et la différence est notable entre les deux.

Certaines plantes ne peuvent pas être utilisées

branche de lilasIl y a un certaines plantes qui ne peuvent pas être utilisés pour produire des huiles essentielles comme par exemple le lilas, et le Lys de la vallée. Les soi-disant huiles essentielles commercialisées sous ces noms sont toujours synthétiques.

Certains distributeurs font valoir que leurs huiles essentielles fournissent des nutriments au corps. C’est une chose que ces huiles ne peuvent tout simplement pas faire. Robert Tisserand, l’un des plus respectés aromathérapeutes, dit que Les huiles essentielles ne contiennent pas de nutriments. « Elles ne contiennent pas de vitamines, minéraux, protéines, acides aminés, glucides, ou tout autre type de nutriments. »

Prétendre que ces huiles peuvent guérir la maladie même le cancer sont également n’est pas validé par la science, et vous devriez être circonspect au sujet de déclarations affirmant le contraire.

Attention aux contre-indications

Si vous avez l’intention d’utiliser des huiles essentielles, il est d’une importance vitale de penser à elle comme un autre outil de guérison: renseignez-vous complètement sur leur utilisation, les contre-indications et interactions.. Comme toute chose qui peut être appliquée au corps, les huiles essentielles peuvent potentiellement causer des dommages. Rappelez-vous, « naturel » ne signifie pas automatiquement un produit doux ou sûr.

Il y a des huiles qui ne doivent pas être employées sur une personne qui a une tension artérielle élevée et certaines huiles peuvent interagirent avec certains médicaments. Le cyprès et le romarin peuvent être dangereux pour les femmes enceintes ou allaitantes. Et certaines huiles essentielles, peuvent même être très dangereuses si ingérées.

Une des idées fausses les plus courantes et dangereuses est que les huiles essentielles peuvent être utilisées directement sur la peau.

Lorsque ces huiles sont appliquées sur certaines personnes, elles peuvent avoir une réaction immédiate ou différée, qui peut aller de la brûlure, l’irritation, ou à des conséquences plus graves pour la santé. D’autres personnes ne seront pas affectées au début. Puisque l’huile semble sûr, elles continuent à l’utiliser. Mais attention des allergies peuvent alors survenir et leur étendue peut aller jusqu’à rendre allergique à tous les produits intégrants cette plante. Certaines huiles essentielles d’agrumes peuvent créer des réactions comme la photosensibilité. Par ailleurs certaines huiles extraites à froid peuvent contenir des pesticides si vous ne prenez pas garde à vérifier si le produit est bio.

Ce que vous devez savoir sur les huiles essentielles
5 (100%) 1 vote